Laisse tomber la neige, GPP

Mon grand-père est mort ce matin à Paris. Il a fermé les yeux et, dehors, il s’est mis à neiger.

Woullah.

Il avait presque, presque 98 ans. Demain, il traversera une dernière fois le pays. Il va se faire enterrer avec ma grand-mère, à côté de leur résidence secondaire, dans les Landes. Comme ça, ils seront toujours en vacances.

Drôle de journée. Une chieuse qui me cherche des noises au boulot. Un type bourré dans le tramway qui s’en prend à un ado. Deux nouvelles que je dois écrire avant la fin de l’année, qui n’avancent pas, qui commencent à me faire mal au ventre.

Et GPP qui n’est plus de ce monde.

Un jour vague, en dehors de tout, flottant, largué, un peu comme un lendemain de cuite, glauque et inquiet. J’écris pas, j’écris pas, j’arrive pas à écrire, plus je stresse moins j’écris, moins j’écris plus je stresse, je respire plus, je respire plus, j’ai du chagrin pour ma mère, il est mort GPP, et je sais que maintenant la famille va vraiment pouvoir s’entredéchirer. Le théâtre des mesquineries, des petits calculs, des règlements de compte, c’est maintenant. Des sous-sous dans la po-poche.

J’hésite, que faire ? Une insomnie, oui, j’y pense. Allez, je vais plutôt compter les flocons.

——-

Sinon, vous pouvez lire mon livre : Monstre Intergalactique 

Publicités
Laisse tomber la neige, GPP

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s